Le spectacle de Madonna: des armes contre nos mesquineries et intolérances…

Vers un MM pour (Montage Modulaire, sorte de véhicule d’avantage d’expression que de promotion qui prend la forme d’une vidéo) je veux saluer Une Diva. Celle ayant fréquenté le plus grand peintre après Picasso. En effet, Madonna fut la petite amie de Jean-Michel Basquiat, ce jeune américain d’origine haitianno-portoricaine mort à 28 ans en 1988. http://2faced1.com/blogs/decidastyle/its-madonna-week-madonna-basquiat J’ai perçu dans ce spectacle un lien probable avec ce passé. La présence du Vêvê dans la vidéo qui accompagne «Open your heart» confirme une invocation des dieux vaudoo et le rythme qu’elle imprègne à ce remix prend une couleur toute haïtienne: la petite prestation de danse que Madonna exécute avec un de ses danseurs fait disparaître toutes les incertitudes quant à la source de cet emprunt culturel. Elle se sert également de d’autres registres culturels dans cette partie du spectacle (la seule)  où elle fait participer son garçon…

En quittant les Plaines, enchantés et médusés nous étions, devant un spectacle plus fascinant que festif; une Madonna en superbe forme pour son Âge (54 ans) présente un Show contemporain qui donne dans une expression visuelle mettant en scène le NEC plus ultra du multimédia pour amplifier le discours des pièces musicales. Les vidéos expriment la vision artistique et engagée d’une Diva dans une forte acception du terme… la plus signifiante Diva. La Star fait la démonstration qu’elle n’attend rien de personne, sinon le respect, la tolérance. Et par-dessus tout, cette Déesse de la chanson qui a bercé notre enfance avec ses succès continus, fait l’éloge de l’amour de son prochain et de l’amour tout court…

Le spectacle de Madonna fait réfléchir. Elle le fait avec art et de manière percutante. Libre comme l’artiste elle s’est installée sur les Plaines devant près de 72 milles personnes, quelque peu perplexes devant autant de violence et face à un paradoxe: comment La Diva peut-elle se permettre de faire la morale après cette «effusion de sang»?

La musique sert de prétexte pour faire la promotion de la violence? (Nous étions 5 bénéficiaires de billets V.I.P, au sortir de ce spectacle, grâce à mon gendre: merci la Capitale de Québec!) situés à une vingtaine de mètres de la scène; nous pouvions ensemble bien voir la Diva et découvrir cette complicité exemplaire avec les danseurs. Ce rapport fusionnel avec ses partenaires avec lesquels elle partage la mobilité et la coordination du visuel (devenu aujourd’hui presqu’incontournable dans cet art). Ces danseurs qui parfois se livrent à d’étranges articulations des bras et des expressions corporelles qui les transforment sous nos yeux ahuris en de véritables créatures venues d’ailleurs.

Malgré cette magie, unanime nous étions pour désapprouver cette violence qui accompagne Gang Bang… Madonna est parmi les plus efficaces dans la manière de provoquer… Mais ici la dimension expressive et artistique de cette violence prend une forme qui déroge de la tradition d’une diva qui veut vendre des titres musicaux. Ce show articulé et provocateur semble utiliser ce moyen pour se faire entendre. Consciente toutefois de la nature inappropriée de cette pratique au moment où les tueries se multiplient dans les lieux publics.

Le paradoxe de ce spectacle dessine peut-être l’hypothèse d’un geste qui s’inscrirait dans un discours visant justement à dénoncer la violence. À noter que le sens même du titre en question servant de moyen pour interroger cette pratique dont la femme reste l’unique victime: «Gang Bang» se réfère aux atrocités que doivent subir la gente féminine dans les scènes pornographiques. Ce sont là des contextes privilégiés pour ceux qui ont les gènes de l’intolérance qui coule dans leur ADN pour assouvir leurs contraintes viscérales. La jeune femme noire de surcroît en quête de quelques dollars probablement pour sa survie se donne en pâture…

La Diva dénonce, j’en suis presque certain, cette violence contre les faibles par des hommes qui le sont en esprit, mais forts en pouvoir. Elle le fait de manière corrosive; comment aurait-elle pu le faire autrement? Le cinglant FUCK-WE se veut une invitation non seulement à la tolérance mais un message pour valoriser une certaine humilité… La Diva éprouve sincèrement, compte tenu son âge, ce besoin de dire et de montrer: d’emblée, le propre de l’Art. Plus que jamais, le comportement de Madonna (qui plus souvent qu’autrement se sert du sacré pour mobiliser l’attention) semble indiquer un souci de recherche existentielle. Est-ce un hasard, le fait que ce geste purement artistique lui sert d’occasion pour saluer la mémoire de sa mère canadienne française? Elle lui dédie –Masterpiece– qui invite à la réflexion et nous dit que rien n’est indestructible… nous sommes une parcelle de lumière qui soudain jaillit des ténèbres pour s’ériger en chef-d’œuvre: Elle évoque La Joconde et l’Impressionnisme notamment dans cette musique où elle dénonce également et incidemment… la femme fait objet.

En définitive, je remercie Carole, ma douce celle qui a donné naissance à Georges-Aimé mon trésor de petit garçon! Elle m’avait entendu dire que le show de Madonna serait l’argument pour me convaincre de me rendre sur, par exemple, les Plaines d’Abraham à Québec. Mes deux filles Nadia et Pascale sont complices avec Carl Bélanger pour me permettre cette bénédiction. J’espère que ces lignes sont les preuves que la Déesse m’a conquise.

Madonna a de l’art qui lui coule dans les veines. Son Œuvre atteint son paroxysme dans ce spectacle qui rayonne de grandeur de perfection et d’une grande liberté comme celle d’un Basquiat écrite à l’encre noire sur la page blanche de l’histoire contemporaine.

Léonel Jules

Publicités

3 réponses à “Le spectacle de Madonna: des armes contre nos mesquineries et intolérances…

  1. Très bel article, cher Léonel. Tu m’as convaincu d’aller voir cette icône de la musique contemporaine la prochaine fois qu’elle se présente dans une capitale où je peux y aller.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s